Pèlerin un jour, serviteur pour toujours

Mgr. José Domingo Ulloa Mendieta a vêtu “La Negrita” de Costa Rica
août 10, 2018
Sainte Rose de Lima, “la Première Fleur de Sainteté en Amérique”
août 23, 2018

Pèlerin un jour, serviteur pour toujours

Commençons par remettre l'horloge à 1987. Adolfo Araúz Sánchez avait 26 ans et c'était la première fois qu'il assistait aux Journées Mondiales de la Jeunesse. Buenos Aires - “La Ville de la Fureur”- l'accueillait, lui et sept membres de la Commission Nationale de la Pastorale des Jeunes qui avaient accepté, partagés entre la joie et le défi d'être les premiers panaméens participants aux JMJ.
Après l'atterrissage, en Argentine, les pèlerins se trouvèrent dans un pays qui venait de sortir de la dictature militaire, qui avait laissé un vide spirituel auprès de ses jeunes, et de nombreuses blessures à guérir, de sorte que les JMJ représentèrent en quelque sorte un souffle d'espérance.
Aujourd'hui, alors que le professeur de biologie regarde avec nostalgie les photos qui illustrent son expérience, il sourit et se demande si le Pape Jean-Paul II aurait imaginé que le Panama accueillerait les Journées Mondiales de la Jeunesse.
“Quand j'ai découvert que ma ville serait hôte des JMJ en 2019, j'ai été ému parce que je savais que le Pape François avait choisi le Panama pour de nombreux jeunes qui n'ont pas les moyens économiques aient la possibilité de vivre cette expérience”.
Le chemin du pèlerin
Les JMJ de Buenos Aires furent le début d'un pèlerinage pour Adolfo Araúz, qui a eu l'occasion d'assister à deux JMJ ultérieures : à Rome, en l'an 2000, dans lequel il a dirigé la délégation, et à Toronto en 2002 ou, pour la première fois, la délégation se prépara durant plus d'un an, suivant un itinéraire de formation pour être en mesure de vivre l'expérience au maximum.
Après avoir assisté à trois JMJ et avoir participé à la préparation des délégations qui ont participé aux autres JMJ, la trajectoire d’Adolfo Araúz devient une expérience précieuse et il fournit actuellement son expertise dans l'équipe de Direction Pastorale des JMJ 2019. Cette équipe a préparé le programme des 12 Catéchèses Préparatoires, une tâche qui les remplit de fierté parce que le Ministère de l'Éducation du Panama a donné son aval pour que celui-ci soit un texte d'étude dans les classes de religion à l'échelon national.
Il est clair que pour Adolfo Araúz il existe un avant et un après les JMJ ; il sait que chaque pèlerin et bénévole qui participe passe par une transformation positive, et il anticipe que les jeunes de panama vivront aussi cette transformation.