– 11

– 10
janvier 11, 2019
– 12
janvier 9, 2019
Le Seigneur te veut pour lui et se battra jusqu'à ce qu'il y parvienne !
C’est ainsi que commence mon expérience aux JMJ :
Dès mon plus jeune âge, j'ai ressenti la présence du Seigneur dans ma vie et il m'a donné ces petits détails au fil du temps pour que je réalise qu'il souhaite me rencontrer, qu'il souhaite que mes sentiments soient semblables aux siens et qu'il a un cœur capable de regarder le monde avec amour.
Alors, à seulement 14 ans, je suis allée à mes premières Journées à Madrid en 2011, sans vraiment comprendre comment vivre la foi. Je me suis lancée dans une si belle rencontre où une flamme d'amour s'est embrasée avant de s’accroître au cours de ces années. Et cela m'a bien sûr encouragée à me rendre à l’édition suivante au Brésil en 2013. Là-bas, je suis redevenue si petite, avec 4 millions de personnes, j’ai vécu pour la deuxième fois cette onction, cette joie, ce plaisir. Seulement si nous ouvrons sincèrement nos cœurs, nous pouvons ressentir, mais surtout transmettre et contaminer.
Quand j'ai su que les JMJ de 2019 seraient au Panama, j’ai commencé intérieurement à m'inquiéter parce que je savais que le Seigneur avait quelque chose de prêt pour moi et qu'après de nombreuses coïncidences de Dieu, tout commençait à se former. Le Seigneur a posé dans mon cœur plusieurs questions. En passant, elles résonnent toujours dans des JMJ, elles vous permettent d'aller plus loin et de faire en sorte que cet « arrêt » pour réenvisager : quelle est ta mission dans cette vie ? Ou encore mieux : qu’est-ce que Dieu veut pour toi ? Ce sont les questions que je me pose depuis 2011, de sorte que maintenant, en tant que bénévole pout les Journées, je me suis donné la possibilité de comprendre où Il me veut, où je peux continuer à le servir avec plus de joie, avec plus d'amour et surtout avec tous dons et les talents qu'il continue de m’offrir.
Être bénévole pour ces Journées au Panama a été une grâce totale, car c’est un don d’amour constant, où voir « Que tout m’advienne » (avec tout ce que cela implique) dans tant de vies et dans la mienne permet de confirmer que le Oui, de la Vierge Marie, prend TOUJOURS sens.
Melissa Perez, Panama