-15

– 14
janvier 7, 2019
-16
janvier 5, 2019
Nous sommes Fabíola et Gustavo, Brésiliens, mariés, nous avons 32 ans et, de décembre 2018 à février 2019, le Panama sera notre maison. Après avoir vécu l'enthousiasme de travailler au sein des organisations des JMJ de Rio 2013 et de Cracovie 2016, nous nous sommes lancés pour la troisième fois en tant que volontaires de longue date aux JMJ de Panama 2019.
Gustavo a eu l'occasion de participer à un concours lancé en 2011 pour choisir le logo officiel de la JMJ Rio 2013 et a eu la grande joie d'avoir son travail choisi. Le comité d'organisation local l'a invité à travailler au sein de l'équipe de communication en tant que coordinateur de l'équipe de conception. Ce fut un grand défi et une belle expérience professionnelle, chrétienne et humaine.
Nous nous sommes rencontrés en 2012, lors de la préparation des JMJ de Rio 2013. Moi, Fabíola, je vivais dans le sud du Brésil, à Florianópolis, Santa Catarina, aidant l’Église locale dans l’apostolat avec les jeunes et en communication. Gustavo aussi, mais dans sa réalité locale, à l'intérieur de l'État de Rio de Janeiro. La vie pastorale nous a finalement rapprochés et nous a également préparés aux JMJ, même avec la distance qui sépare nos villes. Et cette approche est devenue amour et a jeté les bases de notre séduction. Gustavo travaillait déjà au comité d’organisation local lorsque j’ai décidé de devenir bénévole à Rio; une décision que j'ai prise avec le soutien et la perspicacité de mon évêque diocésain. Ensuite, nous avons vécu intensément la préparation des JMJ et les premiers chemins de notre histoire en couple. C'était excitant. Après les JMJ de 2013, la séduction s'est poursuivie et est devenue un engagement fructueux.
En 2015, toujours dans l'engagement, nous devions prendre la décision importante d'être des volontaires internationaux aux JMJ de Cracovie 2016. Nous nous sommes mariés le 22 août, jour de la fête de Notre Dame et nous sommes arrivés en Pologne exactement un mois plus tard. Nous nous sommes mariés sans nous installer, comme le ferait un couple conventionnel, pour voyager et lancer cette mission. Confiants en la providence de Dieu, nous avons dédié notre première année de mariage au service de l'Église, en collaborant également à la communication des JMJ. Je suis journaliste et j'ai eu la joie de diriger la "Minute JMJ", en plus d'être l'un des présentateurs de la langue portugaise. Gustavo a été invité à coordonner l'équipe internationale des réseaux sociaux.
Trois semaines après notre arrivée à Cracovie, nous sommes allés à Rome pour assister à l'audience générale sous le nom de “ sposi novelli” (nouveaux mariés) et ce fut une expérience merveilleuse. Nous avons pris la bannière des JMJ 2016 avec nous et, après avoir demandé un câlin au Saint-Père, j'ai parlé de notre condition de famille missionnaire qui a quitté le Brésil pour faire du bénévolat aux JMJ de Cracovie. Il était très heureux et il a répondu: "Alors on se voit à Cracovie!" C'était vraiment excitant. L’Église a tant parlé de l’importance de la famille et de la possibilité qu’elle devienne un sentier palpable de sainteté, avec le Synode, avec la canonisation des pères de Sainte Thérèse de Lisieux, dans la catéchèse du Pape François ... et nous sommes devenus une famille au milieu de tout cela.
Aujourd’hui, après 3 ans de mariage, nous vivons à nouveau cette expérience intense appelée Journée mondiale de la jeunesse. Après avoir fait tout cela, en organisant un troisième voyage, faisait certainement partie de la providence de Dieu dans tous les petits efforts de notre vie.
Notre vie commune, à partir du moment où nous nous sommes rencontrés, passe par l’Eglise, le Pape, les JMJ, la miséricorde et le désir d’être une sainte famille. À chaque instant, nous voyons la providence de Dieu et son profond amour pour nous.

Fabiola Goulard, Brasil