– 23

– 22
décembre 30, 2018
– 24
décembre 28, 2018
J'avais peu entendu parler des JMJ avant d'en vivre une. J'ai obtenu mon diplôme en 2010 et ma mère m'a tout donné pour aller aux JMJ de Madrid 2011. Le fait d’être à cet endroit, de l’autre côté de l’océan, a été suffisant, mais ce qui a touché mon cœur a été de voir des jeunes de tous les pays, de vivre les détails de chaque jour et en particulier cette veillée unique et spectaculaire. À ce moment-là, nous ne nous entendions pas si bien avec le curé et, étant présents, nous pouvions régler toutes les différences.
Ensuite, j'ai vécu les JMJ Rio 2013. J’avais été tellement heureuse avec les JMJ que j’ai travaillé pour tout payer. J'ai une maladie neurologique qui me rend difficile la pratique de nombreuses activités physiques. Une semaine avant mon voyage à Rio, j'ai fait une rechute. Je ne savais pas quoi faire, j’ai même pensé ne pas y aller, mais j'avais déjà tout : j’ai pris le risque. Je suis arrivée et je n'ai jamais rien manqué, on a même très bien pris soin de moi. La famille qui m'a touché a été une vraie famille et, encore aujourd’hui, nous sommes toujours en contact... Je ressemblais à leur petite fille. Dieu s'est manifesté à travers cette famille et chaque personne qui m'a aidé à pouvoir poursuivre ces Journées.
Maintenant, je veux donner tout ce que je pourrais vivre.
Grettel Garrido , Panama