– 33

– 32
décembre 20, 2018
– 34
décembre 18, 2018
En 2015, l'année qui allait venir était celle de mon quinzième anniversaire. Ma famille fut surprise d'apprendre que ce que je désirais le plus n'était pas typique des filles de quize ans mais d'aller avec mon école, l'école Pureza de Maria, aux JMJ 2016 à Cracovie. Grâce à Dieu et aux efforts de mes parents, le jour est arrivé où je suis montée dans un avion et que j'ai commencé à voyager à parcourir l'Europe pour préparer les JMJ.
Quand je pense au voyage, la première chose qui me vient à l’esprit est l’image qui m'a frappée lors de la messe d’inauguration: des millions de personnes réunies au même endroit. Et l'incroyable n'était pas le nombre de personnes, mais que malgré cela, nous avions l'impression d'être tous unis, malgré le fait que nous appartenions à différents pays, races et croyances. Nous ne formions qu'un peuple autour du même Nord: DIEU.
La chose la plus folle que j'ai faite dans la journée a été de marcher 36 km vers la place de la Veillée. Nous étions tellement fatigués qu’un partenaire et moi avons été laissés en arriere. Nous avions souffert de la chaleur, de la fatigue et de l'inconfort, mais nous avons trouvé une aimable dame qui a ouvert la porte de sa maison avec une générosité totale et nous a donné de l'eau pour pouvoir continuer notre chemin. Bien sûr, il y avait la présence de Dieu.
La plus belle chose - pour ma part - a été le moment où le pape François a annoncé que les prochaines JMJ seraient dans notre patrie! À ce moment-là, toutes les délégations venues du Panama se sont unies dans l'enthousiasme; C'était incroyablemen émouvant de chanter l'hymne tous ensemble et de voir comment des gens qui ne savaient peut-être même pas ce qu'était le Panama partageaient notre enthousiasme.
Andrea Tapia, Panama