– 39

– 38
décembre 14, 2018
– 40
décembre 12, 2018
J'ai participé à mes premières Journées mondiales à Madrid en 2011.
J'ai eu beaucoup de difficultés financières pour aller à la plus grande rencontre des jeunes avec le pape Benoît XVI.
L’organisation qui nous devait nous emmener aux JMJ n’a pas atteint le nombre de personnes nécessaires pour le voyage et à la veille du pèlerinage, le voyage a été annulé. Nous confiant aveuglément dans la volonté de Dieu et entendant une voix nous demandant de ne pas renoncer à rêver de grandes choses, nous avons réussi à négocier avec beaucoup de peine avec une nouvelle agence de voyage.
La plus grande expérience de ma vie a eu lieu lorsque je me suis vu à l'aéroport avec mes valises perdues, avec peu d'argent et avec une occasion extraordinaire d'accueillir le don des mains de Dieu par le biais de saint Jean-Paul II.
J'ai passé toutes Journées mondiales de la jeunesse de Madrid sans mes affaires, sans mes vêtements et en vivant de la providence de Dieu et de la charité des frères que j'ai faits. La providence arrivait tout le temps, je n'avais besoin de rien, bien au contraire : Dieu m'a donné 100 fois plus.
Mon groupe m'a accueilli et m'a aidé pour tout ce dont j'avais besoin. Ce fut une expérience de détachement, de beaucoup de grâces et d’une confiance illimitée en la grâce de Dieu qui ne nous abandonne ni ne nous délaisse.
Les expériences des JMJ me nourrissent et nous incitent à poursuivre la mission à laquelle nous sommes tous appelés, à être le sel de la terre et la lumière du monde. Et ainsi je continue, en tant que laïc de ma communauté locale appelée la Communauté Javé Nissi, depuis 11 ans, convaincue du choix de Dieu qui nous a placés dans ce monde pour servir les autres.
Nous sommes également allés à Rio de Janeiro et en Pologne et nous nous préparons maintenant au Panama avec une joie totale dans nos cœurs : en tant que volontaire, je veux rembourser tout ce que le Seigneur a fait pour moi et servir comme Marie. Me voici, Seigneur! Que tout advienne selon ta parole.
Nous attendons avec impatience de voir le pape Francisco au Panama afin de pouvoir témoigner de la façon dont le Seigneur aime et désire les jeunes du monde entier!
Gustavo de Oliveira, Brésil