– 5

– 4
janvier 17, 2019
– 6
janvier 15, 2019
Ce sont les premières JMJ où j’irai. Mon témoignage commence quand ma faible foi a commencé à tanguer et à douter de certains mystères. A ce moment-là, ça a été Marie : j’ai cru qu’avec Jésus seul, il n’y était pas nécessaire de recourir à elle. Je me suis donc peu à peu éloignée d'elle. Une petite sœur m'a invitée à me consacrer à Marie (juste au moment où je me trouvais dans ce conflit interne). Je me suis rendu compte qu'elle m'appelait toujours, mais j'ai du mal à la représenter en tant que mère aimante qu'elle est. Lorsque j'ai lu le message du pape pour les prochaines JMJ et que je me suis rendu compte que c’était Marie, j’ai senti un grand appel à y participer, mais j’ai rencontré des obstacles à la fois en termes d’économie et de manque d’organisation dans mon diocèse, en dehors des amis et des familles. Ils m'ont dit que c'était impossible (même au sein de l'Église). J’ai raconté avec mon petit ami mon souci d'y aller. À ce moment-là, il ne donnait pas beaucoup d'importance, mais ses frères des MSP l’ont contacté. Ils avaient des places pour les JMJ au cas où il connaîtrait des jeunes qui voudraient y aller. Il s'est souvenu de moi, nous avons invité une amie de plus, et voyant l’opportunité, nous nous sommes tous les trois mis au travail, en organisant des tombolas, des ventes et autres, en bénéficiant du soutien de ma paroisse en vue de mener à bien ces activités. Et avec un autre emprunt, nous avons réussi à collecter de l'argent (car en quelques mois, nous n'allions plus être en mesure de collecter autant). Et grâce à Dieu et à la Vierge Marie, nous préparons déjà les derniers détails pour aller écouter ce que Dieu a à nous dire à propos de Lui et de sa Mère qui est selon moi la grande intercesseur dans tout cela.
Cristal Arellanes, Mexique