– 53

– 52
novembre 30, 2018
– 54
novembre 28, 2018
J’ai eu la bénédiction de participer aux Journées de Pologne et de coordonner un groupe de 50 pèlerins. Je n’avais jamais imaginé l’ampleur de cette rencontre, avec les familles qui nous ont reçu à bras ouverts et avec beaucoup d’émotions. Même si c’était compliqué de communiquer avec eux parce qu’ils parlaient un peu anglais et encore moins espagnol, ils n’ont pas cessé de transmettre leur joie, en étant gentils et en nous racontant leur réalité.
La joie de tous à chaque événement a été très contagieuse, nous avons toujours terminé nos journées sans pouvoir parler, pour avoir beaucoup crié. La plus belle chose a été de constater que, même si nous connaissons tous des réalités différentes, des coutumes ou des langues, nous sommes tous frères et soeurs dans le Christ et nous voulons simplement transmettre son amour.
Mon intérêt principal a été le Forum des vocations, auquel nous avons réussi à rentrer après un voyage à travers les rues de Pologne avec deux amies. Nous trois avons cherché à répondre à nos préoccupations concernant l’appel que Dieu avait lancé en chacun de nous. Je ne l’ai pas compris au début. Mais l’année suivante, j’ai décidé d’entrer au séminaire de mon diocèse et je me suis retrouvé à répondre à cet appel que Dieu m’a fait. Je souhaite maintenant pouvoir participer avec mon projet d’animation vocationnelle « ActiVocación » au Forum des vocations afin de transmettre le message de la vocation comme un appel de Dieu à nous tous.
Je crois que notre tâche, en plus de prier pour les vocations, est de nous interroger : A quoi m’appelle Dieu ? Qu’est-ce que Dieu veut de moi ? Où notre réponse doit être généreuse et doit être centrée sur la volonté de Dieu et non notre propre volonté.
C’est pour ça que je souhaite venir le 22 janvier ; pour partager avec les jeunes la joie de faire connaître le Christ vivant, qui se manifeste en chacun d’entre nous, et qui nous appelle à être des enfants de la foi et nous offre sa mère, la Vierge Marie, pour être notre exemple de réponse à l’appel de Dieu.
Bryon Quishpe, Equateur