– 65

– 64
novembre 18, 2018
– 66
novembre 16, 2018
Ma première expérience dans une Journée Mondiale de la Jeunesse a été en 2016 à Cracovie, une expérience vraiment inoubliable. Arrivez et sachez que la langue n'a pas d'importance, nous sommes une seule Église! J'ai été bouleversée, je pense que même si vous le savez bien, rencontrer la réalité que nous sommes - catholiques - et que nous sommes un dans l'amour en Jésus-Christ, est incroyable. C'est pourquoi, à partir du moment où le pape a prononcé PANAMA! Je savais que je devais être présente, apporter ce petit grain de sable et dire aussi -Nous sommes Eglise.
Au Guatemala, les préparatifs sont toujours très importantes, les différentes délégations (archidiocèse, salésiennes, oblates de Marie, dominicaines, etc.) se préparent dans leur maison paroissiale. Cette année, j'ai décidé de le vivre conformément à la spiritualité de ma paroisse – Salésiens. Depuis la dernière Journée Mondiale de la Jeunesse, j'ai fait partie de la la délégation officielle du Guatemala. Mon expérience en matière de préparation est tellement belle dans les deux cas, j'ai vraiment reçu une expérience de foi. Nous nous preparons en tant que communauté, pour avoir aussi une expérience en tant qu'église. C'est incroyable de voir comment beaucoup de jeunes qui, en raison de leur proximité, cherchent des moyens pour y parvenir. Un bon ami a rejoint un groupe de jeunes et s'est lancé dans un projet de voyage en bus en Amérique centrale. Ils collectent des fonds et travaillent dur pour que la plupart des jeunes puissent vivre cette expérience de foi et d'Eglise.
Pour moi, vivre l’expérience des JMJ était très importante, car ma conversion provenait de « l'écoute » de certains jeunes qui vivaient la joie de l’Évangile. Cette joie qu’ils m’ont transmise, peu importe la distance ou quoi que ce soit, elle a changé ma vie et m’a donné envie de pouvoir un jour vivre et transmettre cet amour et cette joie.
Et me voilà pour faire sa volonté !
Karla Tejada, Guatemala