– 72

– 71
novembre 11, 2018
– 73
novembre 9, 2018
Le 16 juillet 2016, je suis allé en Pologne avec d'autres amis. À mon arrivée à l'aéroport d'Amsterdam, ils m'ont appelé pour m'annoncer que mon frère était décédé. Ça a été une période difficile pour moi parce que le voyage de mon rêve est devenu très triste. J’ai dû prendre la décision entre continuer ou rentrer, soutenu par les paroles de ma mère qui, malgré sa douleur, m'a dit de ne pas revenir et de prier pour mon frère. J’ai alors décidé de continuer.
Chaque jour des Journées, Dieu a laissé des attentions pour moi, c'était comme sa façon de me dire que mes proches n'étaient pas là, mais qu’il était avec moi. Sa première attention a été la dame qui m'a hébergé, elle s'est comportée comme une vraie mère pour moi, elle m'a consolé et m'a beaucoup encouragé. Son autre attention a été mes amis qui étaient toujours avec moi, me soutenant comme si nous n'étions qu'un. Une de ses plus grosses attentions a été le jour des funérailles de mon frère dans la paroisse où je restais, à Marie Auxiliatrice à Wroclaw. Ce jour-là, je devais faire un travail de Miséricorde et justement, j’ai choisi d'aller au cimetière pour le nettoyer, c'est-à-dire que j'étais dans un cimetière au moment même où mon frère était enterré au Panama.
Pour terminer la GRANDE ATTENTION DE DIEU, a été que j’ai été choisi parmi de nombreux Panaméens pour être sur l’autel à côté du Pape lors de la messe de clôture, pour représenter le Panama quand il déclarerons que nous accueillerons les prochaines JMJ.
Les JMJ 2016 ont été une expérience de la Miséricorde de Dieu avec mon frère, moi et ma famille. Au milieu de tout ça, j'ai pu profiter, rencontrer des gens et partager avec de nombreux frères de différents endroits la beauté de notre foi. En union de prière.
Alberto Benette, Panama