– 88

– 87
octobre 26, 2018
– 89
octobre 24, 2018
Mes premières Journées mondiales de la jeunesse étaient à Cracovie. Deux événements m’ont marqué, ils sont liés au thème de ces JMJ : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ».
Le premier a été pendant les Pré-journées. Un après-midi, nous avons demandé à notre famille d’accueil de nous accompagner à un chapelet en polonais et en espagnol, ce qui me semblait impossible à l'époque. Mais le Seigneur se manifeste dans l’impossible : la famille a accepté avec joie, et grâce au travail de l'Esprit Saint, nous avons pu offrir un beau rosaire à notre chère Mère céleste, Mère Marie.
L'autre événement a aussi eu lieu pendant les pré-Journées. Un des matins, dans le métro, un homme ivre et débraillé s’est approché. Soudainement, un ami qui était à côté de moi l’a aidé, sans réfléchir, à monter dans le bus et lui a donné une place. A ce moment, j'ai pu voir le Christ vivant dans cette action miséricordieuse de mon frère de communauté. C'est ce dernier fait qui a marqué ma vie et mon service. Être miséricordieux comme le Père n’est pas, comme le dit le pape François d’être des « jeunes-divan », qui cherchent toujours le confort ; mais c’est d’être attentif à servir, comme notre mère Marie aida sa cousine Elisabeth ; tout comme mon ami a porté service quelles que soient les conditions. « Par leurs actions, ils les connaîtront ».
Fernando Briceño, Panama