– 90

– 89
octobre 24, 2018
– 90
octobre 23, 2018
En 2015, une tante qui était comme une deuxième mère pour moi est décédée subitement d'une crise cardiaque. Je n'ai pas pu surmonter cette mort. Ça faisait vraiment trop mal et je me suis énervée contre Dieu d'avoir emporté ma tante aussi soudainement, sans me donner une chance de lui dire au revoir.
De même, j'avais prévu de me rendre en Pologne pour les JMJ en 2016. Je me souviens parfaitement d'un jour où les transports en commun étaient paralysés : nous avons eu plus de 5 heures de train pour nous rendre à notre logement. Cependant, le lendemain, nous avions prévu d'aller au Sanctuaire de la Divine Miséricorde. Avec la fatigue extrême de la veille, beaucoup ont décidé de ne pas y aller. J’étais très fatiguée et j'ai envisagé de rester, mais j'ai finalement décidé d'y aller. Quand je suis arrivée, j'ai rencontré une Guatémaltèque qui m'a vu avec le drapeau, elle était ravie et m’a demandé une photo avec le drapeau du Guatemala, j’ai accepté et elle m'a dit: « Quand tu entres, regarde les yeux de Jésus et perd toi dans ce regard… » Je suis entrée, et quelqu'un m'a donné un petit papier, en espagnol (c’était très rare d’en trouver en Pologne, puisque tout était en anglais ou en polonais) qui disait : « Si l’on récite ce chapelet auprès d’un agonisant, je me tiendrai, entre le Père et l’âme agonisante, non pas en tant que Juge Juste, mais comme Sauveur Miséricordieux ».
Je me suis souvenue du jour où ma tante est morte; avec ma mère nous avons prié le chapelet de la Divine miséricorde environ 20 fois, et alors j'ai pu voir ma tante dans les bras de Jésus très heureuse et calme. Je ne sais pas comment c'est arrivé, mais je me suis retrouvée dans l'autel en pleurant, pendant près d’une heure ou plus, devant Jésus. Quand j'ai quitté le Sanctuaire, j'étais une nouvelle personne, plus légère, plus souriante, avec un poids géant en moins, en paix. J'ai trouvé la miséricorde dans ma douleur, j'ai trouvé la paix et le pardon, je me suis retrouvée avec un cœur restauré, plein d'amour, prête à profiter de la vie et à rendre grâce.
Sheidy Castillo, Guatemala